Accueil Afrique Retour au Bénin

Retour au Bénin

7
0
38

Bénin (Cotonou et Dassa)

Un an après, c’est le retour au Bénin ! Gros coup de stress pour commencer, après avoir passé les multiples contrôles à l’arrivée à l’aéroport de Cotonou, voilà qu’on me demande mon carnet de vaccination auquel je n’ai absolument pas pensé… Si je ne l’ai pas c’est le retour par le prochain avion ! Heureusement, après d’interminables minutes de fébriles recherches, je tombe sur le précieux sésame jaune qui était resté sagement dans le sac depuis le dernier voyage. OUF !

Il était bien caché!

Je vais donc pouvoir honorer les nombreuses commandes de collier qui m’ont été faites !

Colliers béninois

Une autre spécialité béninoise ce sont les accidents. Pour éviter les trous sur la droite de la route, les camions roulent à gauche. On évite les trous, mais pas toujours celui qui vient en face :

Collision entre 2 poids-lourds

Les camions sont chargés à bloc jusqu’à la limite du raisonnable, et même au delà :

camion renversé

Tout spécialement pour Bertrand, quelques portraits de Béninoises :

Portraits de Béninoises

Ci-dessous, c’est là où je bosse quand je suis au bureau à Cotonou :

la cour du Ministère de l'Hydraulique

Sympa non le Ministère de l’Hydraulique ?

notre bureau bien rangé

A la sortie de Cotonou, direction Bohicon :

A la sortie de Cotonou

A la sortie de Cotonou

Comme partout au Bénin, on trouve de tout au bord de la route : carafes d’essence multicolores, charbon de bois emballé dans des gros sacs blancs qui se terminent en pointe, fruits et mêmes énormes poissons-chats…

A la sortie de Cotonou

A la sortie de Cotonou

Charbon de bois en vente au bord de la route

Marché à Bohicon

A la sortie de Cotonou

Là c’est sûr, on est vraiment sorti de la ville :

Campagne entre Cotonou et Bohicon

Après 3-4 heures de route, on atteint les collines du département des … Collines !

Colline de Dassa

Colline de Savé

Colline de Savalou

Mes collègues béninois, prêts à dégainer leur GPS pour noter les coordonnées. Il faut voir l’effet qu’on produit dans les villages, quand on débarque de notre 4×4, avec un « uomo » (un blanc) et 3 mecs les mains pleines de machines bizarres, griffonant des signes cabbalistiques sur nos blocs notes puis repartant aussi vite que nous sommes venus…

En plein travail...

Le travail terminé, retour à Cotonou en passant par Abomey visiter le palais des rois.

Un des bâtiments du palais des rois d'Abomey

On y trouve de superbes nappes de lin tissées, mais comme je ne suis pas accompagné de mon ami résident à Cotonou, je vais avoir beaucoup de mal à en obtenir un prix correct… Tant pis, elles sont trop belles !

Dans la cour du musée d'Abomey

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par thivi
  • 4e séjour au Bénin

    Finalement tous les ans depuis 2006 j’ai droit à un séjour au Bénin… Cette foi…
  • Bénin 3

    Et hop, un 3e voyage au Bénin me permet de fuir la grisaille qui persiste depuis des jours…
  • Premiers pas en Afrique noire : le Bénin

    C’est un peu anxieux que je prépare mon voyage au Bénin : quelques récits d’am…
Charger d'autres écrits dans Afrique

7 Commentaires

  1. Alexia

    13 janvier 2008 à 17:15

    Merci pour ce dépaysement !

    Par contre ce n’est pas gentil de faire de la concurrence à Ann pour les colliers ;) )) A moins qu’ils soient pour elle ;)
    J’aurais bien voulu voir les nappes aussi ;) :)

  2. Beuzeling

    15 janvier 2008 à 17:41

    Ben oui hein Alexia, il y en avait pour moi… Hihihi! Ils sont trop beaux et puis les nappes MAGNIFIQUES! Faudra que tu viennes pour les voir Alexia.
    En tout cas, quelle galère pour te joindre cette fois-ci entre les coupures de courrant et les réseaux internet et portable coupés aussi, on avait parfois pas de nouvelles pendant 1 semaine! Je vous dis pas l’angoisse mais il est reveu sain et sauf avec plein de jolies choses à nous montrer et à nous raconter… Que du rêve quoi! Merci mon amour

  3. Nat54

    8 février 2008 à 21:45

    De bien jolies photos qui nous font voyager. Un job avec des inconvénients certes (absence régulière du cocon familiale) mais quelle chance de pouvoir découvrir tant de nouveaux horizons.

  4. Susar

    15 septembre 2008 à 8:54

    c’est vrai c’est une chance de voyager, malgré les inconvénients,
    j’ai bien ri en imaginant la tête des gens quand tu expliques ;

    –avec un “uomo” (un blanc) et 3 mecs les mains pleines de machines bizarres, griffonant des signes cabbalistiques sur nos blocs notes puis repartant aussi vite que nous sommes venus…
    MDR !!!

  5. liliad

    5 février 2009 à 13:13

    pfiouuuuuu !!!! je connais une petite beuzinette qui doit être bien comblée à chacun de vos retours :D

  6. Seraphine

    5 avril 2014 à 10:51

    oh j’ai reconnu le collier que vous m’avez offert pour mes xx Ans. Allez je continue la visite de ton blog Thierry :)

  7. thivi

    7 avril 2014 à 9:12

    Bon voyage Séraphine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Bénin 3

Et hop, un 3e voyage au Bénin me permet de fuir la grisaille qui persiste depuis des jours…