Week-end enchanteur à Marie Galante

Posté par thivi le 30 mars 2014

Marie Galante

Après une traversée rythmée par la houle, nous débarquons à Marie Galante au port de Grand-Bourg. « Nous » débarquons, car cette fois pas de mission professionnelle, mais un week-end de tourisme en famille.
Ann & Laury dans le bateau

Le port de Grand-bourg est assez animé, avec ses loueurs de voitures qui viennent vous chercher dès la sortie du bateau, mais sorti du port, le bourg semble complètement endormi! Est-ce l’effet week-end? Il faudra revenir en semaine pour le savoir…

Direction Saint-Louis, sur la cote ouest, où est situé notre hôtel. Le bourg, écrasé de soleil, est tout aussi paisible que Grand-Bourg. « Paisible » est d’ailleurs un adjectif qui convient bien à l’ensemble de Marie Galante, comme « authentique », « hors du temps », « magnifique »…
Nous croisons des dizaines de moulins, la plupart en piteux état, et des charrettes à boeufs convoyant les cannes à sucre coupées. Nous sommes en pleine saison de récolte des cannes, de fabrication du rhum et d’un de ses dérivés : le sirop de batterie, concentré de jus de canne obtenu par évaporation. Nous écoutons les explications de sa fabrication et le dégustons dans une des meilleures maisons de l’île, aux Délices de Siblet.

Les délices de Siblet

 

Direction la côte nord-ouest et nord, avec tout d’abord une halte à l’incontournable Gueule Grand Gouffre :

La Gueule Grand Gouffre La Gueule Grand Gouffre

Il y a du vent !
Au panorama de la Gueule Grand Gouffre

Prêts pour la balade !

Ann Thierry

On poursuit notre route vers Caye Plate :
Caye Plate

avant de revenir sur nos pas et nous poser sur la plage de l’Anse Canot, dans un décor de carte postale :
Anse Canot

Une petite balade à pied nous conduit ensuite à la plage de Vieux-Fort, le long de la rivière de Vieux-Fort et sa mangrove associée puis l’anse de Mays :
Plage de Vieux-Fort

Rivière de Vieux-Fort

Anse de Mays

L’économie de l’île semble un peu péricliter : nombre d’adresses de nos guides sont fermées… Pas facile de trouver un resto ouvert ! Tant mieux dans un sens, l’île conserve un charme fou non altéré par un trop grand développement.

Changement de décor le lendemain avec les paysages très arides de la côte Est :
Vue depuis le Morne Rita

A quelques pas de là, descente sur la côte assez sauvage
Ann et l'océan depuis Les Galeries

et visite des « Galeries », creusées par la houle quand le calcaire était encore sous la mer avant les phénomènes volcaniques ayant donné naissance à l’île…
Victor aux Galeries

Les Galeries

Les rochers menacent de s’écrouler :
Thierry retient un rocher aux Galeries

Nous descendons ensuite sur Capesterre-de-Marie-Galante. C’est le bourg qui nous a semblé le plus animé de l’île
Capesterre-de-Marie-Galante vu depuis le Haut du Morne

Après s’être ravitaillés sur à Capesterre, nous sommes fin prêts pour bronzer, nager et « snorkeler » sur la plage de la Feuillère :
Plage de la Feuillère

Avant de reprendre le bateau, une pause boisson s’impose
Pause boisson à Grand Bourg

Depuis le bateau du retour, un dernier regard vers les Saintes avant que la nuit ne tombe totalement
Vue sur les Saintes

Publié dans Antilles | 17 Commentaires »

 

sri lanka |
29N-Le-Bout-du-Monde-Finist... |
Vacances : l'évêché à Azilone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | notre voyage en inde
| quebecadeux
| La Réunion, notre île intense!