Bref séjour à Marseille

Posté par thivi le 22 juillet 2007

Marseille

Oui je sais, c’est un peu abusif de parler de voyage tropical à Marseille, quoique…
le soleil, la chaleur, les bâtiments blancs, l’hospitalité des gens, mais aussi l’odeur des égouts et des poubelles, tous les ingrédients des tropiques sont bien présents.

Merci donc à la SNCF, qui grâce aux primes « Grands Voyageurs » se rattrape des multiples heures d’attente qu’elle m’a infligées tout au long de l’année en m’offrant un voyage pour 2 à Marseille, et en première classe s’il vous plaît !

Départ de la gare de Nancy, et après 6h d’un agréable voyage, nous débarquons à la gare Saint Charles de Marseille. Le premier contact est agréable ; bien que l’on soit vraiment dans une grande ville, on ne se sent pas oppressé par l’urbanisation ou le grouillement de la foule, au contraire on respire malgré la chaleur.

Une de nos premières visites est pour la fameuse Canebière, après s’être ravitaillés en vêtements de circonstance (chapeaux, bermudas) dans le quartier commerçant des rues de Rome et de Paradis.

La Bourse, sur la fameuse Canebière

Au bout de la Canebière, on arrive tout naturellement au Vieux-Port :

Le quai sud du Vieux-Port

Le Vieux-Port, c’est beau, serein, animé, plein de terrasses de restos… C’est vraiment un endroit très agréable où on se rend avec plaisir !

Le Vieux-Port, protégé par Notre Dame de la Garde

Panorama sur le Vieux-Port, vu de l'église Saint Laurent (1/3)

Panorama sur le Vieux-Port, vu de l'église Saint Laurent (2/3)

Panorama sur le Vieux-Port, vu de l'église Saint Laurent (3/3)

Depuis le Vieux-Port on prend une navette pour aller à l’île d’If.

Château d'If et Notre Dame de la Garde

Cette île est occupée par le célèbre château d’If, ancienne forteresse-prison dont le plus fameux prisonnier est un héros de roman (Edmond Dantès, le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas).

Vue depuis le château d'If

L’île est à environ 1 km de Marseille, et on en a une superbe vue :

Anse des Auffes vue depuis l'île d'If

A peu près d’où qu’on soit à Marseille, on aperçoit Notre Dame de la Garde qui veille sur la cité :

Notre Dame de la Garde

ça grimpe pour y arriver ! Mais la vue est exceptionnelle…

Iles d'If et du Frioul vues depuis Notre Dame de la Garde

En redescendant, cap sur une autre édifice religieux, la cathédrale La Major, coincée entre la mer (ou plutôt l’autoroute qui borde la mer) et le quartier du Panier.

La cathédrale La Major

Ann fait l’étalon pour la mesure :

La porte d'entrée de la cathédrale La Major

En s’éloignant de la cathédrale La Major, on entre dans le quartier du Panier, avec ses ruelles en pente étroites, populaires et colorées, son linge aux fenêtres et ses petites placettes.

Le quartier du Panier

Autre religion des Marseillais : l’OM dont nous ne verrons pas le stade Vélodrome, dont les accès sont bloqués à cause du Tour de France.

Le Tour de France

C’est l’heure d’aller à la plage, pour celà il faut passer par la Place Castellanne pour prendre le métro :

La Place Castellanne

Le soleil décline, laissant de belles couleurs sur le Vieux-Port :

Voilier sur le Vieux-Port

Il est temps de retourner à l’hôtel, en passant devant la préfecture :

La  Préfecture

On a beaucoup marché durant ces 4 jours, nos pieds sont fatigués mais nos coeurs sont joyeux !

Pieds fatigués

 

D’autres photos de Marseille :

Bref séjour à Marseille dans Méditerranée Marseille
Marseille

Publié dans Méditerranée | 5 Commentaires »

Mission « Sahara »

Posté par thivi le 15 mai 2007

sahara.jpg
Lors de ma mission « Sahara » je ne verrai malheureusement pas le désert dont j’étudie les nappes d’eau souterraines profondes, mais seulement les villes de Tunis et d’Alger, parcourues de bureau en bureau entre les responsables de l’hydraulique, de l’environnement et de l’agriculture ; mais aussi Bizerte, Sidi Bou Saïd, Carthage, le lac Ichkeul, La Madrague pendant les trop rares instants dévolus au tourisme.

Je suis hébergé à Tunis, ce qui permet de s’évader rapidement à Sidi Bou Saïd et de replonger dans son ambiance si particulière déjà appréciée en 2004. La mer Méditerranée se laisse apercevoir de temps en temps au détour d’une ruelle :
Vue sur la mer au détour d'une ruelle à Sidi Bou Saïd

Les belles maisons blanches à portes et fenêtres bleues sont toujours là :

Dans les ruelles de Sidi Bou Saïd Dans les ruelles de Sidi Bou Saïd

Avec aussi parfois une porte jaune du plus bel effet !
Dans les ruelles de Sidi Bou Saïd

De Sidi Bou Saïd aux ruines de Carthage, il n’y a qu’un pas :
Détail d'un pilier à Carthage

Le site est paisible et agréable entre végétation, ruines et vue sur la mer Méditerranée
Les ruines de Carthage

On va à l’ANPE, mais ce n’est pas pour chercher du travail !
Devant l'Agence Nationale de Protection de l'Environnement

En face se trouvent l’avenue Habib Bourguiba, la place du 14 janvier 2011 et l’horloge obélisque. On aperçoit également l’hôtel du lac, avec sa drôle de forme en triangle inversé…
Horloge obélisque sur la place du 14 janvier 2011 à Tunis

Vue sur Tunis depuis ma chambre :
Vue sur Tunis depuis ma chambre

Un petit séjour en Algérie est également au programme. On est hébergé dans un hôtel où il est impossible de s’approcher en voiture, défenses anti voitures piégées obligent. Brrrr… Mais notre hôte est vraiment charmant, ce qui compense largement. Profitant d’une pause dans le travail, il nous emmène visiter Alger.

Le mémorial du martyr de la guerre d’indépendance (ici on ne dit pas la guerre d’Algérie !)
Mémorial des martyrs à Alger

On peut grimper en haut du mémorial, d’où on a une vue panoramique sur Alger :
Vue sur Alger depuis le mémorial des martyrs

En arrivant au centre-ville, on passe par la ville française :
Alger, la ville française

la Grande Mosquée El Kebir
La Grande Mosquée El Kebir

puis la place des Martyrs.
Place des Martyrs à Alger

Enfin, notre hôte nous fait découvrir le chanteur Idir, avec la chanson Pourquoi cette pluie, qui a chaque fois que je l’entends me rappelle les bons moments passés en Algérie.

Retour en Tunisie, avec une visite au lac Ishkeul, importante étape sur la route des oiseaux migrateurs :
Le lac Ishkeul, importante étape sur la route des oiseaux migrateurs

Le lac Ishkeul, importante étape sur la route des oiseaux migrateurs

Sur les rives du lac Ishkeul

Nous arrivons à Bizerte un dimanche, le jour où le club de foot local (le CA Bizerte) joue la finale de la coupe de Tunisie à Tunis contre l’Espérance de Tunis, le club préféré du président tout-puissant et donc injustement favorisé par les arbitres (mais çà c’est notre hôte algérien qui le dit). Enfin toujours est-il que le CAB va perdre 2-1…

Du coup la ville est déserte, ceux qui ne sont pas au stade à Tunis sont dans les bars devant la télé. Ca ne nous empêche pas de pouvoir apprécier la beauté de la ville à sa juste valeur.
Le canal de Bizerte

Bizerte, un faux-air de Venise...

Maison à Bizerte

 

Publié dans Méditerranée | 2 Commentaires »

Nouvel an en Tunisie

Posté par thivi le 1 janvier 2004

hammamet.jpg
Vite un saut de 3 jours au chaud en Tunisie pour fuir la grisaille européenne et fêter la nouvelle année 2004 ! Peine perdue il fait plutôt froid, en tous cas pas question de se baigner.

Conséquence d’avoir pris un voyage à prix hard discount sur internet, on se retrouve dans une usine à touristes près d’Hammamet. Heureusement on est vite sur la plage, d’où l’on peut rejoindre Hammamet à pied.

Hammamet, bateaux de pêche devant la Kasbah

Hammamet est pleine de touristes et de vendeurs de babioles tous plus collants les uns que les autres, c’est même pire que les pires coins touristiques de l’Inde ! On continue dans les « musts » touristiques du pays avec Sidi Bou Saïd, le St Tropez local, où de nombreux artistes ont élu domcile. C’est aussi bourré de touristes mais la ville est vraiment magnifique : bâtiments blancs avec grilles et volets bleu ciel se confondant avec le ciel et la mer, petites ruelles escarpées, escaliers, bougainvillées… Bref Sidi Bou Saïd, on aime !

Sidi Bou Said, grille sur la mer
Enfin, pour parfaire notre parcours de touriste patenté, on ne peut bien sûr pas rater Carthage et les thermes d’Antonin. Malgré l’affluence, le site est vraiment paisible avec la présence de la mer et d’une végétation qui pousse harmonieusement entre les ruines.

Carthage

Ensuite, courte nuit de quelques heures à l’hôtel puis retour en France pendant la nuit. Au final la Tunisie nous laisse une impression mitigée ; il faudra revenir dans ce pays autrement qu’en « forfait internet » pour mieux l’apprécier !

Publié dans Méditerranée | 2 Commentaires »

12
 

sri lanka |
29N-Le-Bout-du-Monde-Finist... |
Vacances : l'évêché à Azilone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | notre voyage en inde
| quebecadeux
| La Réunion, notre île intense!